Les pistaches africaines, appelées aussi « égousi » (ou « egusi » dans les pays anglophones) sont des graines, riches en matière grasse et en protéines, de certaines espèces de cucurbitacées, consommées principalement en Afrique tropicale, occidentale et centrale. Ces graines proviennent d’espèces souvent imprécises, parfois appelées « melons » ou « concombres ». En Côte d’Ivoire les trois espèces les plus répandues sont Citrullus sp., Cucumeropsis mannii Naudin et Lagenaria siceraria (Molina) Standl1. Le terme pourrait aussi bien désigner les graines de Telfairia occidentalis, d’une variété de pastèque à grande graines (Citrullus lanatus var. lanatus) voire, à l’extérieur de l’Afrique, celles de Citrullus colocynthis (L.) Schrader (Coloquinte officinale2), ou d’une façon générique celles de n’importe quelle espèce de cucurbitacée3. Les caractéristiques et les utilisations de toutes ces graines sont très similaires.

La soupe d’égousi (egusi soup dans les pays anglophones, ou « sauce pistache » dans les pays francophones) est une sorte de soupe ou sauce épaisse, ou un ragoût préparé avec des graines moulues d’égousi (ou pistaches africaines). C’est un mets populaire en Afrique de l’Ouest, avec d’importantes variations locales5. Outre des graines, de l’eau et de l’huile, la soupe d’égousi contient généralement des légumes-feuilles, d’autres légumes, des assaisonnements et de la viande. Les ingrédients typiques de la soupe d’égousi comprennent ndolés, célosie et épinards pour les légumes-feuilles, tomates et gombos pour les autres légumes, piments, oignons et caroubier africain pour les condiments, et bœuf, chèvre, poissons, crevettes ou écrevisses pour la viande.

Nkôno ngond ou Mets de pistaches.

Le nkôno ngond (appelé aussi « mets de pistaches » ou « gâteau de pistaches » est un mets traditionnel de la cuisine camerounaise préparé, entre autres ingrédients, avec des graines de Cucumeropsis mannii6.

Valeur nutritive des graines de pistache

100 grammes de graines grillées fournissent 426,66 calories. Elles sont très riches en protéines, plus que les céréales par exemple. Elles contiennent des glucides, des fibres, des antioxydants, du calcium, phosphore, fer, sodium, zinc, cuivre, vitamine A, B1, B2 et C, bêta carotène, thiamine,  riboflavine. D’après sa richesse, les graines de courge ont plusieurs effets sur notre santé. Jadis, les graines de courge ou pistache étaient considérés comme les aliments des hommes, aussi comme un  repas de réconciliation lorsqu’une femme causait du tort à son mari. En Bulgarie, en Ukraine, en Turquie, les hommes en mangeaient une poignée tous les jours pour préserver leur vitalité. Le Dr Klein, un  médecin viennois observa qu’en Transylvanie, l’hypertrophie prostatique était un mal pratiquement inconnu. Un collaborateur de ce médecin affirma que ceci est dû au fait que les habitants de cette région d’Europe consommaient de grandes quantités de graines de courge. L’action bénéfique des graines de courge sur la prostate serait due à leur richesse en zinc, en acides gras linoléiques et oléiques.